Référendum catalan : le désir indépendantiste ne franchit pas les Pyrénées

De l'autre côté de la frontière, les violences qui ont émaillé le référendum d'autodétermination catalan ont choqué la population. Mais le désir d'indépendance ne semble pas avoir traversé les Pyrénées.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

À 40 kilomètres de la frontière espagnole, Perpignan (Pyrénées-Orientales). Ici, plus que le résultat du vote de leur voisin, ce sont les violences policières qui ont marqué les habitants. "C'est un peu fort pour un vote qui n'aura pas d'impact, puisqu'il ne sera pas validé", estime une habitante. "C'est un peu intolérable quand même", appuie une autre.

"Je suis français avant d'être catalan"

Surfant sur la sympathie pour les indépendantistes, la Catalogne française pourrait-elle imiter sa voisine du sud ? "La culture catalane, on la défend. Maintenant si c'est avoir l'indépendance et être avec eux ce serait difficile. Il ne faut pas en demander trop non plus", estime un boucher sur le marché de Perpignan. "Je suis français avant d'être catalan", explique un passant. De ce côté de la frontière, pas question d'indépendance donc, mais les partis politiques locaux demandent plus d'autonomie pour la Catalogne française.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un référendum d’autodétermination, jugé illégal par Madrid, est organisé dimanche 1er octobre en Catalogne;
Un référendum d’autodétermination, jugé illégal par Madrid, est organisé dimanche 1er octobre en Catalogne; (MAXPPP)