DIRECT. Catalogne : le capitaine du FC Barcelone, Andrés Iniesta, lance un appel au dialogue

Le gouvernement espagnol demeure inflexible et rejette toute médiation dans cette crise tant que l'exécutif catalan continue ses menaces de sécession.

Le capitaine du FC Barcelone Andrés Iniesta, le 27 septembre 2017 au stade Jose Alvalade de Lisbonne (Portugal).
Le capitaine du FC Barcelone Andrés Iniesta, le 27 septembre 2017 au stade Jose Alvalade de Lisbonne (Portugal). (CARLOS COSTA / NURPHOTO / AFP)
avatar
Valentine PasquesooneFabien MagnenouThomas BaïettoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

C'est un message inhabituel de la part d'une des icônes du football espagnol. Andrés Iniesta, capitaine du FC Barcelone, a lancé jeudi 5 octobre sur son compte Facebook un appel au dialogue pour résoudre la crise opposant Madrid et les dirigeants séparatistes catalans, qui menacent de déclarer l'indépendance de manière unilatérale.

La justice tente à nouveau de freiner les séparatistes. La Cour constitutionnelle "a suspendu la séance plénière du parlement lundi", a déclaré une porte-parole. Le Parlement devait siéger à la demande du président séparatiste catalan Carles Puigdemont, qui devait s'y exprimer. A l'issue du débat, une déclaration unilatérale d'indépendance était envisagée.

Une proclamation dans les prochains jours. Galvanisés par le résultat du référendum d'autodétermination, les dirigeants catalans souhaitaient déclarer l'indépendance lundi, selon une source au sein du gouvernement régional.

Réponse au roi. Felipe VI a accusé les autorités catalanes de "déloyauté inadmissible". Le souverain a "délibérément ignoré des millions de Catalans" qui ne pensent pas comme lui, lui a répondu Carles Puigdemont mercredi soir.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CATALOGNE

23h33 : L'agence justifie cette décision par les "événements imprévisibles" qui pourraient advenir, y compris de "possibles perturbations" des liquidités auxquelles la Catalogne a accès, même si "ce n'est pas le scénario que privilégie aujourd'hui" Fitch, précise-t-elle dans un communiqué. La note de la Catalogne est déjà en catégorie spéculative "BB".

23h32 : L'agence de notation Fitch envisage de baisser la note de la dette de la Catalogne.

23h11 : Le référendum catalan séduit en France, si l'on en croit ce sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo. 53% des personnes interrogées se disent favorables à la tenue de référendums légaux sur l'indépendance de la Corse ou du Pays Basque.


22h39 : Voici les trois contenus qu'il ne fallait pas manquer sur notre site aujourd'hui :

Notre reportage avec des policiers et des pompiers catalans choqués par les violences de dimanche.

Notre enquête sur la réaction de Free à l'émission Cash Investigation.

Cette histoire un peu folle à Perpignan, où une famille vit recluse par peur de ses voisins.

20h43 : "La situation que nous vivons est exceptionnelle (...) dialoguez, les responsables de tout, dialoguez, faites-le pour nous tous. Nous méritons de vivre en paix."


Sur Facebook, la star espagnole - il a offert sa première coupe du monde à l'Espagne - a lancé un appel au dialogue pour sortir de la crise catalane.

20h06 : @Anonyme : Comme tous les journaux de France télévisions, il est accessible depuis l'onglet JT en haut de la page d'accueil de notre site ou l'onglet Replay sur notre application. Le voici.

20h05 : Bonsoir, j'aurais voulu voir le Grand Soir3 de mercredi pour écouter l'intervention sur la Catalogne. Comment je fais ? Merci.

19h24 : Banco de Sabadell est la deuxième banque catalane. Elle va installer son siège à Alicante (sud-est de l'Espagne). La procédure, qui concerne uniquement le domicile social de la banque et non son personnel, démarrera vendredi "et sera rapide", prenant quelques jours.

19h20 : La banque Banco de Sabadell déménage son siège social hors de la communauté autonome catalane.

18h39 : Une initiative qui ne devrait pas rencontrer beaucoup d'échos sur place.Manuel Valls s'était en effet prononcé le 28 septembre contre une indépendance de la Catalogne, qui supposerait selon lui "la fin de ce qu'est l'Europe" en tant qu'union d'Etats-nations.

18h38 : Manuel Valls au secours de l'Espagne ? C'est l'idée lancée par le maire LR de Perpignan. "Il faut une médiation de la France avec des hommes d'Etat comme Manuel Valls. Je fais donc appel à une médiation avec quelqu'un qui a été Premier ministre, qui a une crédibilité et qui a des racines à la fois espagnoles et catalanes, Manuel Valls", a lancé Jean-Marc Pujol.

18h45 : A Perpignan (Pyrénées-Orientales) et à Montpellier (Hérault), des rassemblements pro-indépendance ont eu lieu hier soir. Voici les images :

(FRANCE 3)

18h11 : Il est 18 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité :

La justice espagnole suspend la séance du parlement catalan prévue lundi, au cours de laquelle une déclaration unilatérale d'indépendance était envisagée. Suivez l'évolution de la situation dans notre direct

Les obsèques des deux cousines tuées à Marseille se sont déroulées ce matin à Eguilles, près d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône).La mère de l'une des deux étudiantes a souhaité délivrer un "message d'amour et de paix".


Des bouteilles d'essence avec des allumettes ont été découvertes sous plusieurs camions Lafarge ce matin à Paris. Une enquête en flagrance du chef de tentative de destruction par incendie a été ouverte.

• Un homme a été tué par balle et son frère a été grièvement blessé à Grigny (Essonne) aujourd'hui. Ces deux hommes sont connus de la justice pour trafic de stupéfiants. Un homme a été interpellé.


Le prix Nobel de littérature a été attribué à l'écrivain britannique Kazuo Ishiguro, notamment connu pour ses romans Les Vestiges du jour et Auprès de moi toujours, adaptés au cinéma.

15h55 : A Barcelone, notre journaliste Raphaël Godet a rencontré plusieurs agents des Mossos, les forces de police catalanes. Maintenir l'ordre public tout en rêvant de l'indépendance de leur région : ces hommes sont au cœur d'un drôle de dilemme. Voici son reportage.

Des Mossos, des policiers catalans, montent la garde, le 23 septembre 2017, à Barcelone (Espagne)

(LLUIS GENE / AFP)

15h50 : La Cour constitutionnelle a décidé de suspendre la séance plénière du parlement catalan prévue lundi, au cours de laquelle une déclaration d'indépendance de la Catalogne était envisagée, rapporte l'AFP. Le parlement régional devait siéger à la demande du président séparatiste catalan, Carles Puigdemont, qui devait s'y exprimer.

14h39 : Bonjour @anonyme, la Catalogne pourrait déclarer son indépendance lundi, selon une source au sein du gouvernement régional. Le gouvernement espagnol reste quant à lui inflexible. Madrid rejette toute médiation, tant que les dirigeants catalans menacent de faire sécession. Vous pouvez suivre toutes les dernières informations à ce sujet dans notre direct.

14h39 : Bonjour, y'a t-il de nouvelles informations sur la catalogne ?

09h23 : "Le roi ignore des millions de Catalans" : le président de la région Catalogne, Carles Puigdemont, a répondu, hier soir à la télévision, au discours cinglant, la veille, du roi d'Espagne Felipe VI. Voici des extraits.



07h33 : "L'indépendance ne pouvait pas avoir lieu ce soir car la Catalogne détient un processus parlementaire. Ce qui signifie que le référendum doit être examiné par le Parlement. Mais cela n'est pas si facile, parce qu'au sein même de ce Parlement, il y a des tensions."

Le président de la région catalane a déclaré sa volonté de proclamer l'indépendance dans les jours à venir. Benoît Pellistrandi, historien et spécialiste de l'Espagne, estime sur franceinfo que les choses ne sont pas si simples.



FRANCEINFO