"La Catalogne n'est pas une nation opprimée"

Benoît Pellistrandi, historien spécialiste de l'Espagne contemporaine, est l'invité du Grand Soir 3 ce mercredi 4 octobre pour parler de la situation en Catalogne.

France 3

"Les autorités catalanes demandent ce mercredi référendum et reconnaissance de l'indépendance. Elles proposent une médiation sans dévier de leur feuille de route. Pour ouvrir le dialogue, c'est difficile", estime l'historien Benoît Pellistrandi.

"La situation peut durer longtemps"

"Le roi d'Espagne a été très sévère. Il parle de l'État, jamais il n'apporte son soutien au gouvernement. Il se place au-dessus", analyse-t-il en ajoutant : "Il accuse de déloyauté constitutionnelle les autorités catalanes, car elles ont violé la Constitution à plusieurs reprises et le statut d'autonomie de la Catalogne aussi".

"C'est une situation extrêmement grave qui peut durer longtemps. Ce qui est en jeu, c'est la définition de la loi, de la Constitution et le respect des minorités", explique le spécialiste de l'Espagne contemporaine. Et de conclure : "La Catalogne n'est pas une nation opprimée".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants se sont rassemblés sur la place de l\'Université, à Barcelone (Catalogne, Espagne), le 3 octobre 2017.
Des manifestants se sont rassemblés sur la place de l'Université, à Barcelone (Catalogne, Espagne), le 3 octobre 2017. (PAU BARRENA / AFP)