Espagne : Manuel Valls échoue dans sa tentative de devenir maire de Barcelone

L'ancien Premier ministre se classe à la quatrième position. 

Manuel Valls s\'exprime lors du lancement de sa campagne électorale pour la mairie de Barcelone, le 9 mai 2019, à Barcelone (Espagne).
Manuel Valls s'exprime lors du lancement de sa campagne électorale pour la mairie de Barcelone, le 9 mai 2019, à Barcelone (Espagne). (PAU BARRENA / AFP)

Pari raté pour Manuel Valls. L'ancien Premier ministre français a essuyé un échec dimanche lors des municipales à Barcelone en arrivant quatrième avec environ 13% des voix, selon des résultats quasi-définitifs. Pour la première fois dans la deuxième ville d'Espagne, un indépendantiste catalan, Ernest Maragall (environ 21% des voix) de Gauche Républicaine de Catalogne (ERC), est en tête du scrutin devant la maire sortante de gauche Ada Colau (près de 21%). 

"Nous serons la grande surprise" du scrutin, avait pourtant promis Manuel Valls, même si différents sondages ne lui attribuaient que 12% des voix et la quatrième position. Le candidat de 56 ans se présentait comme un "social-démocrate" issu du "catalanisme modéré" et voulait être un recours contre les indépendantistes qui gouvernent la région depuis 2012. "Si demain, les indépendantistes prennent la ville, là, on est face à quelque chose d'extrêmement dangereux", disait l'ancien député macroniste.

Né à Barcelone, Manuel Valls a été élevé à Paris par un père catalan et une mère italo-suisse. Il a été naturalisé français à 20 ans. Où s'écrira son avenir ? "Quoi qu'il arrive, je reste ici [à Barcelone]", a-t-il assuré durant la campagne.