Catalogne : des indépendantistes occupent des bureaux de vote

Les indépendantistes catalans entendent bien pouvoir se rendre aux urnes dimanche 1er octobre afin d'exprimer leur volonté. Le référendum sur l'indépendance a été interdit par la justice espagnole. Sur place, la situation se complique.

Cette vidéo n'est plus disponible
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La tensions monte en Catalogne, et notamment à Barcelone, la capitale de la région autonome, ce vendredi 29 septembre. "Certains militants indépendantistes sont présents à ce grand meeting, le dernier meeting de campagne, pendant que d'autres sont en train d'occuper des écoles partout en Catalogne et ils comptent bien y rester tout le weekend afin que la Garde Civile envoyée par Madrid ne puisse pas les empêcher d'accéder aux bureaux de vote", explique sur place Anne-Charlotte Hinet.

Braver les menaces

Dans Barcelone ce vendredi après-midi, les slogans pro-indépendance pouvaient se faire entendre partout dans les rues. "Nous voterons l'indépendance", chante la foule pendant une nouvelle manifestation, à laquelle participe également David Rodriguez, maire de la ville de Solsona qui défie le pouvoir de Madrid. Pour de nombreux Catalans, il est un héros, lui qui a déclaré devant un juge espagnol qu'il organisera le vote de dimanche, pourtant illégal. "J'ai dit au juge qu'il outrepassait ses fonctions, et que l'interdiction, elle piétinait les droits de l'homme, nos droits", affirme-t-il. Comme lui, 700 maires vont ouvrir des bureaux de vote dimanche, malgré les menaces.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des étudiants manifestent avec un drapeau catalan pro-indépendance géant, à Barcelone (Espagne), le 28 septembre 2017, lors d\'une manifestation en faveur du référendum d\'autodétermination. 
Des étudiants manifestent avec un drapeau catalan pro-indépendance géant, à Barcelone (Espagne), le 28 septembre 2017, lors d'une manifestation en faveur du référendum d'autodétermination.  (PAU BARRENA / AFP)