Cet article date de plus de six ans.

Catalogne : Carles Puigdemont va être présenté à un juge en Allemagne

La justice allemande devra décider le placement formel en détention de l'ancien président indépendantiste en vue d'une remise à l'Espagne.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'ancien président indépendantiste de la Catalogne, Carles Puigdemont, à Barcelone, le 21 octobre 2017. (MANU FERNANDEZ/AP/SIPA / AP)

L'ex-président de Catalogne Carles Puigdemont doit être présenté lundi 26 mars à un juge en Allemagne, après son arrestation qui a suscité une vague de protestation au sein de l'autonomie. Il sera présenté à un juge pour confirmer son identité, a annoncé le parquet du Land de Schleswig-Holstein. Un tribunal devra ensuite décider de son placement formel en détention en vue d'une remise à l'Espagne, selon le communiqué du parquet qui ne précise pas la durée de la procédure.

Carles Puigdemont a été arrêté deux jours après que le juge de la Cour suprême espagnole Pablo Llarena a décidé des poursuites pour "rébellion" contre lui et 12 autres dirigeants séparatistes.

Suivi par le service de renseignement espagnol

Carles Puigdemont a été arrêté dimanche dans le nord de l'Allemagne, venant du Danemark voisin, en vertu d'un mandat européen émis par l'Espagne. Selon son avocat, Jaume Alonso-Cuevillas, il était en route pour la Belgique, pays où il s'était réfugié après l'éphémère déclaration d'indépendance de la Catalogne du 27 octobre. Cette décision avait déclenché une vive tension entre cette puissante région d'Espagne, dominée par les indépendantistes, et le pouvoir central.

L'ancien président destitué s'était rendu en Finlande jeudi et vendredi et avait quitté ce pays avant une éventuelle arrestation par la police finlandaise. Il était néanmoins suivi par le service de renseignement espagnol qui a alerté ses homologues allemands. "Puigdemont a été arrêté en Allemagne grâce à une opération conjointe de la police et du CNI (Centrale nationale de renseignement)", a confirmé la police espagnole dans un tweet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.