Catalogne : au moins 182 blessés dans les violences qui ont émaillé les manifestations des indépendantistes

Au total, 83 personnes ont été interpellées dans l'ensemble de la région suite à ces violences, a ajouté le ministère de l'Intérieur.

Des forces de l\'ordre font usage de gaz lacrymogène contre des manifestants, vendredi 18 octobre 2019 à Barcelone (Espagne).
Des forces de l'ordre font usage de gaz lacrymogène contre des manifestants, vendredi 18 octobre 2019 à Barcelone (Espagne). (ISIDRE GARCIA PUNTI / NURPHOTO / AFP)

Les violences qui ont provoqué vendredi soir des scènes de chaos à Barcelone ont fait au moins 182 blessés dans l'ensemble de la Catalogne, annoncent les services de secours samedi 19 octobre. Au total, 152 personnes ont été blessées uniquement à Barcelone. Les autres manifestants blessés ont été recensés notamment à Gérone, Tarragone et Lérida. Au total, 83 personnes ont été interpellées dans l'ensemble de la région lors de cette nuit de violences, d'après le ministère de l'Intérieur espagnol.

>> EN IMAGES. A Barcelone, une manifestation monstre des indépendantistes vire à la guerilla urbaine

Samedi matin, une odeur de brûlé flottait encore dans le centre de Barcelone près de la place d'Urquinaona, où des agents terminaient de nettoyer les nombreux débris laissés par les affrontements de la veille, pierres, verre brisé et cartouches de balles de caoutchouc. Des dizaines de pavés ont été arrachés des trottoirs et de nombreux feux ont été allumés et des barricades élevées dans les rues.

Avant le début des affrontements, plus de 500 000 personnes avaient manifesté pacifiquement à Barcelone. La ville de Barcelone avait déjà été le théâtre de scènes de guérilla urbaine tous les soirs depuis la condamnation, lundi, à de lourdes peines de prison des dirigeants indépendantistes pour leur rôle dans la tentative de sécession d'octobre 2017.