Grande Canarie : une île défigurée par les flammes

L'équivalent de la ville de Paris est déjà parti en fumée sur l'île de Grande Canarie (Espagne). Près de 1 000 pompiers luttent toujours contre les flammes mardi 20 août.

FRANCE 2

Dans le parc naturel de Tamadaba, à Grande Canarie (Espagne), 2 000 hectares de pins sont partis en fumée lundi 19 août. Les 500 secouristes qui ont œuvré toute la nuit et évacué des habitants ont été applaudis sur leur passage. "C'est le poumon de l'île qui fume et chaque flamme que je vois me fait mal au cœur", témoigne une femme sur place. Un peu plus loin, le feu a laissé place à un paysage dévasté, toute la végétation a été calcinée. "C'est affolant, si tu racontes ça, personne ne te croit !", s'insurge un habitant de l'île sous le choc.

Le vent est tombé mardi matin

Mardi 20 août au matin, une vingtaine de Canadair, d'hélicoptères et autres moyens aériens quadrillent toujours la zone incendiée. Mais contrairement aux prévisions, le vent est tombé dans la nuit et la progression du feu semble ralentir. Un peu de répit pour les 9 000 personnes évacuées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un important incendie touche le parc naturel de Tamadaha, sur l\'île espagnole de Grande Canarie, le 18 août 2019.
Un important incendie touche le parc naturel de Tamadaha, sur l'île espagnole de Grande Canarie, le 18 août 2019. (DESIREE MARTIN / AFP)