Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo En 2004, les attentats de Madrid faisaient 191 morts

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Espagne : en 2004, des attentats simultanés faisaient 191 morts à Madrid
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Le gouvernement conservateur avait dans un premier temps pointé la responsabilité de l'organisation séparatiste basque ETA, avant qu'Al-Qaïda revendique les attaques.

L'attaque jihadiste du jeudi 17 août sur La Rambla de Barcelone a ravivé les douloureux souvenirs des attentats de Madrid, survenus il y a treize ans. Le 11 mars 2004, en pleine heure de pointe, dix bombes explosaient presque simultanément dans quatre trains de banlieue qui convergeaient vers la gare d'Atocha, en plein centre de la capitale espagnole.

>> Attentats en Catalogne : suivez l'évolution de la situation en direct

Le bilan est lourd : 191 morts et plus de 1 500 blessés. De quoi faire de cette attaque l'attentat le plus meurtrier de l'histoire du pays. Le gouvernement conservateur de José Maria Aznar avait dans un premier temps pointé la responsabilité de l'organisation séparatiste basque ETA. Mais le soir même, une branche d'Al-Qaïda revendique finalement les attaques et réclame le retrait des forces espagnoles de l'intervention militaire en Irak.

Trois semaines après cet attentat, les forces de police espagnoles ont encerclé un immeuble où étaient retranchés sept personnes soupçonnées d'avoir posé les bombes dans les trains de banlieue. Ceux-ci se suicident à l'explosif, tuant un policier des forces spéciales.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.