Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Pollution de l'air : Ségolène Royal va prendre des mesures "extrêmement fermes"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
DLTFTV_MAM_5346551
FRANCE TELEVISIONS
Article rédigé par
France Télévisions

La ministre de l'Ecologie a fait cette annonce à la sortie du conseil des ministres, en réaction à la publication d'un rapport parlementaire évaluant le coût de la pollution de l'air à 100 milliards d'euros par an en France.

Des "mesures extrêmement fermes" de lutte contre la pollution de l'air : c'est ce que la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a promis d'annoncer, mercredi 15 juillet, à la sortie du conseil des ministres. Elle réagissait ainsi à la publication du rapport intitulé Pollution de l'air : le coût de l'inaction, dans lequel une commission d'enquête sénatoriale évalue globalement à 101,3 milliards d'euros le coût annuel de la pollution de l'air.

"La semaine prochaine, je vais rendre publiques les décisions que l'Etat va prendre. Il ne faut plus que les gens rouspètent, que les gens disent 'ce n'est pas le moment, on verra demain'. Il faut aussi que les maires des grandes villes prennent leurs responsabilités dès lors que la loi de transition énergétique va leur donner des moyens d'agir, et notamment de créer des zones de restriction de circulation", a déclaré Ségolène Royal dans la cour de l'Elysée.

"Plus personne n'a d'excuse pour ne pas agir"

"Ce rapport va être utile pour dire ce que l'on dit maintenant depuis longtemps, à savoir qu'il y a un grave problème de santé publique, avec des infections respiratoires, de l'asthme, un coût économique aussi très important. Maintenant, plus personne n'a d'excuse pour ne pas agir", a abondé la ministre d'un ton ferme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.