Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Eau : le principe pollueur-payeur de moins en moins respecté

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Dans son rapport annuel, la Cour des comptes dénonce la mauvaise application du principe pollueur-payeur par les agences de l'eau françaises.

La Cour des comptes se penche sur la qualité de l'eau du robinet. L'organisme s'étonne que le principe pollueur-payeur soit de moins en moins respecté en France. Certaines exonérations de taxes dans le domaine de l'eau se sont avérées surprenantes. C'est le cas, par exemple, de la redevance pour la pollution au nitrate. Elle concerne en théorie tous les agriculteurs, mais les viticulteurs en sont exemptés.

"Des lobbies à l'œuvre"

Cette pollution engendre un coût estimé à 30 millions d'euros par an pour nettoyer les algues vertes. La taxe ne rapporte que 3 millions d'euros aux agences qui traitent l'eau. Ségolène Royal a dénoncé un système à réformer. "Il y a de gros lobbies qui sont à l'œuvre. Parfois pour de bonnes raisons. Lorsqu'elles sont en difficulté, les entreprises essaient de moins payer de taxes. Mais c'est un système pervers : moins on paie de taxes, moins on a envie de dépolluer", a déclaré la ministre de l'Écologie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.