Envoyé spécial, France 2

VIDEO. "Envoyé spécial" a testé le tri sélectif dans les fast-foods : sur votre plateau McDo, qu'est-ce qui sera recyclé ?

Où finissent les déchets des fast-foods, contraints au tri par une loi de mars 2016 ? Le journaliste d’"Envoyé spécial" a commandé un menu McDonald's classique (burger, frites, soda). Puis il a consciencieusement jeté les emballages dans les poubelles jaunes des déchets recyclables. Que vont-ils devenir ?

Voir la vidéo
ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

Depuis mars 2016, une loi oblige les fast-foods à trier leurs déchets. L'enseigne McDonald's France, pointée en 2017 dans un rapport de l'ONG Zero Waste pour sa production très importante, s'est engagée à limiter leur impact environnemental. Pourtant, sur les 1 450 restaurants de la chaîne en France, seulement 70 ont mis en place le tri sélectif en salle. "Envoyé spécial" a choisi l'un d'eux pour un petit test, puis s'est rendu dans le centre de tri des déchets le plus proche, à Dreux. 

Ici, on trie les poubelles jaunes des particuliers, mais aussi celles des professionnels. Et celles du McDo voisin ne sont pas les bienvenues… c'est même une corvée pour les opérateurs. Sur le tapis de tri, ils doivent vérifier que les emballages ne sont pas trop salis par la nourriture. Beaucoup sont rejetés car trop gras. Nous présentons les déchets de notre plateau McDo au directeur. Une boîte de burger n'a pas l'air trop souillée. Est-elle recyclable ? "Elle va passer en refus, elle ne sera pas valorisée, nous répond-il. A partir du moment où il y a un doute, on considère simplement que le produit n'est pas recyclable."

Le gobelet McDonald's éjecté du tapis

Même chose pour le cornet de frites, qui n'est pas forcément parfaitement vidé. "A partir du moment où on ne peut pas, d'une façon instantanée, voir l'intérieur du contenant, il passera au refus", nous explique-t-on. Ici, les emballages de fast-food sont souvent envoyés à l'incinérateur. Le traitement de ces déchets non valorisables représente une perte d'argent pour le centre de tri.

Mais sur notre plateau McDo, le plus problématique, c'est le gobelet. En effet, il mélange deux matières : une pellicule plastique brillante, qui le rend imperméable, posée sur un papier-carton. Pour le recycler, il faudrait arriver à les séparer : techniquement complexe, et coûteux – de nombreuses entreprises de recyclage les refusent donc. Lorsqu'un gobelet arrive sur un tapis de tri, l'opérateur le rejette. Mais s'il échappe à sa vigilance ? Dans ce cas, l'étape du tri optique lui sera fatale. Grâce à des capteurs, la machine le repère… et l'éjecte.

Bilan de notre test : sur notre plateau McDonald's, aucun emballage n'est recyclé.

Extrait de "Déchets : les fast-foods hors-la loi ?" un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 18 octobre 2018.

 \"Envoyé spécial\" a testé le tri sélectif dans les fast-foods : sur votre plateau McDo, qu\'est-ce qui sera recyclé ?
 "Envoyé spécial" a testé le tri sélectif dans les fast-foods : sur votre plateau McDo, qu'est-ce qui sera recyclé ? (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)