Cet article date de plus de six ans.

Vidéo "Énergies pour l'Afrique" (bande-annonce)

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
13h15 le dimanche : Energies pour l'Afrique (teaser)
Article rédigé par
France Télévisions

Six cents millions d'Africains n'ont pas accès aujourd'hui à l'électricité et dix millions d'habitants de plus sont privés chaque année de cette source d'énergie vitale… Un désastre humain ! Jean-Louis Borloo s'est engagé avec sa fondation pour électrifier l'Afrique. Extrait de "13h15 le dimanche" du 30 août.

"Pour nous, l'Afrique est le sujet du siècle… 75 % des Africains n'ont pas accès à la lumière !" affirme Jean-Louis Borloo qui sillonne le continent pour présenter sa fondation Énergies pour l’Afrique aux 41 chefs d’État qui lui ont ouvert les bras.

Le programme de ce "plan lumière", c'est 5 milliards d'euros de subventions par an pendant dix ans et 200 milliards en prêts, servis par une agence africaine. Pour l'ancien ministre de l'Écologie, l’un des enjeux mondiaux les plus importants du siècle à venir est bien celui d'électrifier l’Afrique.

Que la lumière soit !

Dans moins de trente ans, le continent passera d'un à deux milliards d’habitants. L'ancien maire de Valenciennes s'est donné pour objectif de faire accéder le plus grand nombre d'Africains à l’eau, la santé, l’éducation, l’emploi... grâce à l'électricité.

Pour le magazine 13h15 le dimanche, Édouard Bergeon, Fabien Tormos, Nathan Houée et Nicolas Berthelot ont également suivi des bénévoles de l'association Électriciens sans frontières au Burkina Faso, qui apporte l’électricité dans les villages africains les plus reculés. Un dirigeant africain a dit un jour à Jean-Louis Borloo : "N'oublie jamais qu'obscurité et obscurantisme, c'est le même mot."

> La série Climat de 13h15 le dimanche à voir ou revoir :
Chapitre I   > L'invisible des glaces (diffusé le 14 juin)
Chapitre II  > Climat de guerre (diffusé le 21 juin)
Chapitre III > Énergies pour l'Afrique (première diffusion le 28 juin)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.