Cet article date de plus de huit ans.

Total va investir dans le gaz de schiste au Royaume-Uni

Le groupe français pétrolier l'a annoncé ce lundi matin. Total va investir 36 millions d'euros (30 millions de livres) dans la recherche de gaz de schiste dans le centre de l'Angleterre. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (Matthew Staver Maxppp)

Total est
devenu depuis ce lundi matin le premier grand groupe pétrolier au niveau
mondial à exploiter le gaz de schiste. Le groupe français a en effet annoncé la
signature d'un accord pour l'exploitation du gaz non-conventionnel au Royaume-Uni,
alors que la France a interdit toute expérimentation autour de ce gaz tant
décrié.

Cet accord, signé samedi soir, prévoit
que Total prenne 40 % de deux licences d'exploitation et de production du gaz de
schiste sur une superficie de 240 km2 dans
le bassin de Gainsborough Trough, dans la région des
East Midlands.

Total élargit son portefeuille au sein de l'OCDE

L'investissement se monterait selon
le Telegraph à 36 millions d'euros (30 millions de livres sterling) dans le
forage. Total n'est pas seul dans ce projet
puisqu'il y travaillera en partenariat avec l'Australien Dart Energy, du
britannique Egdon Resources, d'Island
Gas et de l'Américain eCORP.

Cette opération
va permettre au groupe pétrolier français d'élargir son portefeuille dans un pays membre de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE).

"L'entrée
dans un projet de gaz de schiste au Royaume-Uni est une étape importante pour
Total E&P UK et ouvre un nouveau chapitre de l'histoire de la filiale. Le
groupe a déjà des intérêts dans des projets de gaz de schiste aux USA, en
Argentine, en Chine, en Australie et en Europe, en Pologne et au Danemark. Nous
allons utiliser au Royaume-Uni l'expertise acquise dans ces pays", indique
lundi dans un communiqué le directeur Exploitation-Production
de Total pour l'Europe du Nord, Patrick de Viviès.

Le Royaume-Uni mise sur le gaz de schiste

Le Royaume-Uni,
où le groupe français est présent depuis 1962, est l'un des rares pays à autoriser l'exploitation
du gaz de schiste au nom du mix énergétique, un savant mélange de gaz
non-conventionnel, de nucléaire, d'hydraulique et de solaire. Et ce non
seulement pour assurer la sécurité de son approvisionnement mais aussi pour viser
une énergie moins chère.

Ce lundi,
le gouvernement de David Cameron va d'ailleurs annoncer un plan d'aménagement de
la fiscalité en faveur des communes qui seront touchées par les travaux d'exploration.
Cela pourrait représenter jusqu'à deux millions d'euros par an pour chaque site, au grand dam des associations écologistes qui dénoncent  l'impact, selon elles destucteur pour l'environnement, de la technologie d'extraction par fracturation hydraulique.

Total précise qu'il
investira environ deux milliards de dollars par an au Royaume-Uni et que sa
filiale Total E&P UK deviendra le plus important producteur d'hydrocarbures
du pays en 2015.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.