Six kilos de plastique retrouvés dans l'estomac d'une baleine échouée en Indonésie

Des experts ont notamment découvert dans le cétacé 115 gobelets en plastique, quatre bouteilles plastique, 25 sacs, deux sandales et un sac en Nylon.

Des experts analysent l\'estomac d\'une baleine échouée sur les rivages du parc national Wakatobi, en Indonésie.
Des experts analysent l'estomac d'une baleine échouée sur les rivages du parc national Wakatobi, en Indonésie. (MUHAMMAD IRPAN SEJATI TA / AP / SIPA)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Une baleine morte s'est échouée sur les rivages du parc national Wakatobi, en Indonésie. Des experts du parc et du Fonds mondial pour la nature (WWF) ont trouvé 5,9 kilos de plastique dans son estomac, rapporte La Tribune de Genève, mardi 20 novembre. Dans le détail, ils ont découvert 115 gobelets en plastique, quatre bouteilles plastique, 25 sacs, deux sandales, un sac en Nylon et plus d’un millier d’autres morceaux de plastique, énumère l'agence Associated Press de Djakarta.

Voir cette publication sur Instagram

The stomach contents of a dead whale, which was washed up near Kapota Island in the Wakatobi National Park, Indonesia. This slideshow shows park officials examining the whale on November 20th 2018. Its stomach was found to contain nearly 6kg (13lbs) of plastic waste, including: hard plastic - 19 pieces, 140g plastic bottles - 4 pieces, 150g plastic bags - 25 pieces, 260g flip-flops - 2 pieces, 270g plastic cups - 115 pieces, 750g pieces of string - 3.26kg Credit: Reuters/Kartika Sumolang #whale #environment #Indonesia #plasticpollution #plastic #sea #wildlife

Une publication partagée par The Economist (@theeconomist) le

L'Indonésie est le deuxième pire pollueur de la planète en matière de plastique, juste derrière la Chine, selon une étude parue en janvier dans la revue scientifique Science. Selon un rapport (en anglais), publié en 2015 par l'ONG Ocean Conservancy et le McKinsey Center for Business and Environment, l'Indonésie, la Chine, les Philippines, le Vietnam et la Thaïlande représentent jusqu'à 60% des déchets plastique qui se retrouvent dans les océans.