Quand la Bolivie célèbre Mère Nature

Depuis le 1er août, la Bolivie vit au rythme des célébrations de la Pachamama, déesse de la Terre et de la fertilité.  

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ces célébrations interviennent alors que le monde occidental s’alarme du « jour du dépassement » - date à laquelle l’homme a épuisé toutes les ressources naturelles produites par la planète en une année.

Cette tradition ancestrale rend hommage, durant tout le mois d’août à la Terre Mère, incarnée par la Pachamama.

Remercier la Terre

Les Indiens des Andes organisent des cérémonies au cours desquelles ils multiplient les offrandes les plus diverses : de la nourriture à de l’alcool en passant par des fœtus d’animaux.

 

Le but de ces célébrations est de remercier la Terre pour ce qu’elle a offert aux Boliviens durant toute l’année. Les croyants honorent ainsi leur terre nourricière épuisée d’avoir subvenu à leurs besoins durant toute l’année.

 

En 2011, la Bolivie a instauré une loi dite « Terre Mère » directement inspirée des croyances de la Pachamama. Cette loi accorde des droits fondamentaux à la nature et consacre son égalité avec l’homme.