Pyrénées-Atlantiques : l'introduction de deux ours fait polémique

Deux ours femelles vont être introduites dans les Pyrénées, d'ici au début du mois d'octobre. C'est l'une des premières décisions prises par François de Rugy en tant que ministre de l'Écologie. Les éleveurs de la région sont en colère.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Jeudi 20 septembre, des élus ont claqué la porte de la réunion organisée à Pau (Pyrénées-Atlantiques) par François de Rugy. Le ministre de l'Environnement vient de leur annoncer la réintroduction de deux ours slovènes dans les Pyrénées béarnaises. Pendant ce temps, à 40 kilomètres de là, dans la vallée d'Aspe, des éleveurs veulent montrer qu'ils n'accepteront pas le retour des ours. Ils ont apporté quelques fusils de chasse, symbole de leur détermination.

Tenter de sauver l'espèce

Pourquoi réintroduire deux ours ? Il y a pour le moment, 41 ours dans les Pyrénées centrales et deux dans les Pyrénées occidentales. Deux mâles : Néré et Canellito. Ce dernier est le seul à posséder le patrimoine génétique de l'Ours des Pyrénées. L'État veut donc réintroduire à leurs côtés deux femelles pour tenter de sauver l'espèce. En 2017, les ours ont été responsables de 162 attaques avec 464 animaux tués. Pour cela, les indemnisations sont systématiques : 290 € par brebis tuée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Hulot avait annoncé en mars la réintroduction de deux ourses dans les Pyrénées-Atlantiques à l’automne.
Nicolas Hulot avait annoncé en mars la réintroduction de deux ourses dans les Pyrénées-Atlantiques à l’automne. (FRANCK FOUQUET / MAXPPP)