Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Les tumeurs qu'a développées Catherine ont-elles un rapport avec les pesticides utilisés près de sa maison ?

En Mayenne, Catherine Fargeas a vu le paysage se métamorphoser en une dizaine d'années, et sa santé se dégrader ainsi que celle de sa fille. La prairie naturelle a fait place à des cultures de maïs, et sa maison se retrouve encerclée par des parcelles traitées plusieurs fois par an. Un extrait d'"Envoyé spécial".

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Arrivée en 2000 dans cette maison de Mayenne, Catherine Fargeas a vu le paysage changer autour d'elle. En 2011, la prairie naturelle pleine de fleurs où paissaient des chevaux a fait place à des cultures de maïs et de céréales. 

"C'est vraiment des coulées de boue... ça fait peur"

La maison de Catherine se retrouve désormais encerclée de parcelles traitées plusieurs fois par an. Bâtie en contrebas des champs, elle est régulièrement inondée quand il pleut après un épandage. Qu'y a-t-il dans l'eau de pluie en provenance des champs traités, qui se déverse dans sa cour en coulées de boue ? 

"Je n'ai jamais vu une pelouse qui brûle les pieds comme ça"

Que contient cette poudre blanche qui recouvre le capot d'une voiture ? L'agricultrice qui exploite les champs voisins n'a pas voulu le lui dire. Elle a aussi refusé les demandes d'entretien d'"Envoyé spécial". Pourquoi sa fille Enya revient-elle d'une simple balade en tongs dans l'herbe avec les pieds brûlés ? Autant de questions que pose Catherine, photos à l'appui.  

Les pesticides sont-ils responsables de la polyarthrite de sa fille ?

Mais il y a plus grave : la santé de Catherine et celle de sa fille se sont dégradées. Enya est atteinte de polyarthrite rhumatoïde, une maladie qui touche les articulations. Catherine pense que c'est l'exposition répétée aux pesticides qui en est responsable. Depuis que les champs sont traités, elle-même a développé plusieurs tumeurs. Elles ne sont pas cancéreuses, mais les médecins n'ont pas d'explication. 

Extrait de "Pesticides : les champs de la colère", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 24 octobre 2019.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Envoyé spécial. Pesticides : depuis que les champs près de sa maison sont traités, Catherine a développé plusieurs tumeurs
Envoyé spécial. Pesticides : depuis que les champs près de sa maison sont traités, Catherine a développé plusieurs tumeurs (ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2)