Néonicotinoïdes : l'Assemblée valide le retour de ces insecticides en cas de danger sanitaire pour les betteraves sucrières

Leur interdiction, qui remonte à 2016, faisait pourtant partie des engagements de campagne du candidat Emmanuel Macron en 2017. Les néonicotinoïdes sont, selon plusieurs études scientifiques, particulièrement dangereux pour les abeilles.

L\'hémicycle de l\'Assemblée nationale, mardi 6 octobre 2020.
L'hémicycle de l'Assemblée nationale, mardi 6 octobre 2020. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Retour validé. Le projet de loi visant à autoriser à nouveau l'utilisation des néonicotinoïdes, ces insecticides mortels pour les abeilles (selon plusieurs études), a été voté par les députés de l'Assemblée nationale mardi 6 octobre 2020, malgré l'opposition des défenseurs de l'environnement. Les élus ont adopté le "projet de loi relatif aux conditions de mise sur le marché de certains produits phytopharmaceutiques en cas de danger sanitaire pour les betteraves sucrières", lors d'un vote solennel par 313 voix pour, 158 contre et 56 abstentions.

Leur interdiction, revendication écologiste de longue date, faisait pourtant partie des engagements de campagne d'Emmanuel Macron. Ces pesticides avaient été interdits en 2016. Ce combat était à l'époque porté par Barbara Pompili, alors secrétaire d'Etat chargée de la Biodiversité, avant d'être détricotée par... Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique d'Emmanuel Macron.