Cet article date de plus de quatre ans.

Sortie du glyphosate d'ici trois ans : "Ce sera fait, en partenariat avec les industriels", assure Benjamin Griveaux

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Le porte-parole du gouvernement, invité de franceinfo mardi, a estimé qu'"inscrire dans la la loi les choses, ce n'est pas la garantie que cela arrive". 

"L'engagement du président de la République sur la sortie du glyphosate d'ici trois ans est un engagement clair", a déclaré Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, invité mardi 29 mai de franceinfo. Alors que l'Assemblée nationale a rejeté tous les amendements qui visaient à graver cet engagement dans la loi, le secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre a estimé qu'"inscrire dans la loi les choses, c'est formidable, mais ça n'est pas la garantie que ça arrive".

Ce sera fait en partenariat avec les industriels.

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement

à franceinfo

"Nul n'est besoin parfois d'inscrire dans la loi des choses qui finissent par ne pas arriver, a insisté Benjamin Griveaux. Faisons un peu confiance ! Arrêtons de penser en permanence que la contrainte, la sanction, sont les seuls moyens de conduire des politiques publiques efficaces. Si ça avait marché, depuis 30 ans, la France s'en porterait mieux."

"On a dit qu'on allait travailler avec l'ensemble des acteurs de la filière, qu'on allait confier à l'Inra, l'Institut national de recherche agricole, le fait de trouver des solutions alternatives à l'usage du glyphosate", a rappelé le porte-parole du gouvernement, qui estime que "la France a tenu la dragée haute à ses partenaires européens". Selon Benjamin Griveaux, "si on avait suivi les recommandations de la Commission, c'était dix ans le glyphosate ! On a ramené à cinq ans au niveau européen, et le président de la République a pris l'engagement que ce soit trois ans dans l'Hexagone."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.