"Plus de 70 pesticides et herbicides sont tolérés dans les forêts", déplore l'association Les Amis de la Terre

L'association de défense de l'environnement tire la sonnette d'alarme.

Une forêt à Seignosse, dans les Landes (illustration).
Une forêt à Seignosse, dans les Landes (illustration). (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Des sylviculteurs de la forêt des Landes de Gascogne utilisent du glyphosate pour accélérer la pousse de leurs pins, a révélé jeudi 30 août France Bleu Gironde, alertée par des apiculteurs et des écologistes du département.

L'utilisation d'herbicides en forêt n'étonne toutefois pas Sylvain Angerand, le coordinateur des campagnes de l'association Les Amis de la Terre. Elle est même, selon lui, assez répandue, y compris dans les forêts publiques."L'ONF [l'Office national des forêts] utilise également du glyphosate, cela fait plusieurs années qu'on tire la sonnette d'alarme", a-t-il expliqué sur franceinfo vendredi 31 août. "Il y a plus de 70 pesticides et herbicides qui sont aujourd'hui acceptés dans les forêts françaises", a dénoncé Sylvain Angerand, tout en regrettant que la forêt soit un sujet "dont on parle peu".

franceinfo : Dans les Landes, des propriétaires privés utilisent du glyphosate sur leurs parcelles. Cela veut dire que quelqu'un peut posséder un morceau de forêt et le traiter comme il le souhaite ?

Sylvain Angerand : Oui, bien sûr. Là, on parle de propriétés privées. Il serait d'ailleurs plus juste de parler de plantations, parce qu'on est très éloignés d'une forêt naturelle. Et l'utilisation massive d'herbicides est associée à un système où on a complètement dénaturé les forêts pour en faire des plantations que l'on exploite sous forme de coupes rases. Et c'est à ce moment-là qu'il faut "nettoyer" la forêt, c'est l'expression qui est malheureusement utilisée, et qu'on a recours à des quantités massives d'herbicides. Mais il n'y a pas que dans les Landes ou en forêt privée que cela se passe. L'ONF utilise également du glyphosate, cela fait plusieurs années qu'on tire la sonnette d'alarme.

L'ONF utilise du glyphosate ?

Bien sûr. Il y a plus de de 70 pesticides et herbicides qui sont aujourd'hui acceptés dans les forêts françaises. C'est un sujet dont on parle peu. Il faut même savoir, et cela nous scandalise encore plus, que l'utilisation de ces pesticides est aujourd'hui reconnue comme une pratique durable, certifiée notamment par le label PEFC [Programme for the endorsement of forest certification], qui certifie la plupart des forêts françaises. Ce label continue de tolérer l'utilisation de pesticides et de glyphosate !

Comment est-ce possible ?

Tout simplement parce que c'est un sujet dont on parle peu. La forêt, malheureusement, intéresse peu. On a l'impression que ce qui s'y passe fait partie soit des forêts privées et relève de la responsabilité privée, soit il est très difficile de dialoguer avec l'ONF. C'est tout le travail qu'on essaie de faire avec des collectifs citoyens qui s'organisent, au sein de SOS Forêt, où on veut pouvoir débattre de ces sujets de société (…) Il n'y a aucun système centralisé qui permette de se rendre compte de l'ampleur du problème. Les seuls éléments d'informations qu'on a c'est la liste des pesticides homologués qui sont tolérés dans les forêts. Et encore une fois, il y en a plus de 70.