Glyphosate : le Val-de-Marne interdit le pesticide sur son territoire

Un arrêté du Conseil départemental a mis en place l'interdiction du glyphosate dans le Val-de-Marne. Une mesure très symbolique.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Mardi 10 septembre, un arrêté à l'échelle d'un département y interdisait le glyphosate. Il émane du Val-de-Marne, qui passe à l'action contre ce produit controversé. Une décision symbolique, que beaucoup s'attendent à voir retoquée, mais elle a aussi pour but d'alerter les consciences. Les premières réactions sont tranchées, à l'image d'un riverain dont la maison est implantée à côté d'un champ. Il a mis une haie afin de se protéger des pulvérisations.

"Appliquer un principe de précaution"

"Si le but c'est d'éliminer l'utilisation du glyphosate, je pense que c'est une très bonne chose", commente Karim Abdennour, habitant de Chennevières-sur-Marne (Val-de-Marne). Même si l'Union européenne autorise l'utilisation du pesticide jusqu'en 2022, le président du Conseil départemental n'a pas voulu attendre. "Pour nous il s'agit d'appliquer un principe de précaution, puisqu'aujourd'hui chacun reconnaît que le glyphosate peut avoir des conséquences graves sur la santé", justifie Christian Favier, président PCF du département.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le gouvernement veut fixer une distance minimale de cinq à dix mètres entre les zones traitées aux pesticides et les habitations.
Le gouvernement veut fixer une distance minimale de cinq à dix mètres entre les zones traitées aux pesticides et les habitations. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)