Dewayne Johnson, l’homme qui veut faire tomber Monsanto

Cet homme pourrait faire plier Monsanto. Dewayne Johson attaque la frime américaine qu’il considère responsable de son cancer.

Voir la vidéo

Dewayne Johson n’a qu’un but en tête : faire plier Monsanto. Le procès qui se tient à San Francisco (Etats-Unis) est une première, et il n’a pas hésité à attaquer la multinationale qu’il considère comme responsable de son cancer, dont il est en phase terminale. Il veut réclamer justice, l’entreprise est soupçonnée d’avoir délibérément caché la dangerosité du Roundup. Jardinier dans des écoles californiennes, il en a pulvérisé pendant deux ans. La responsabilité du glyphosate dans son cancer ne fait aucun doute, selon lui.

400 millions

Pour lui, l’entreprise a fait passer ses intérêts financiers avant la santé publique. Pendant plus d’un mois, les avocats se sont affrontés à coup d’expertises contradictoires. Il réclame 400 millions de dollars à titre de dommages et intérêts. Si la justice lui donnait raison, cela pourrait ouvrir la voie à des milliers d’autres puisque de nombreuses procédures ont déjà été engagées dans le pays. Cela pourrait faire aussi jurisprudence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le jardinier DeWayne Johnson, lors du procès face à Monsanto, à San Francisco (Californie, États-Unis), le 9 juillet 2018. 
Le jardinier DeWayne Johnson, lors du procès face à Monsanto, à San Francisco (Californie, États-Unis), le 9 juillet 2018.  (JOSH EDELSON / POOL)