Arrêtés anti-pesticides : ces maires qui bravent la loi

Les élus locaux protestent contre l'utilisation des pesticides.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les maires ne veulent plus voir des pesticides répandus à quelques mètres des habitations. Ces élus sont prêts à partir au bras de fer avec l'État au nom de la santé de leurs administrés. Mi-juin, le maire de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), 45 000 habitants, a pris un arrêté interdisant l'usage des pesticides dont le glyphosate sur toute sa commune.

Le glyphosate sera interdit en 2021

En retour, le préfet lui demande d'annuler son arrêté. Le maire ne retirera pas l'arrêté, il sera donc normalement attaqué par le préfet au tribunal administratif. Le gouvernement a repoussé à 2021 l'interdiction totale du glyphosate en France, une échéance jugée inopportune pour Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers. "Cela m'inquiète sur la détermination du gouvernement. Cela démontre qu'il n'est pas déterminé à lutter contre l'interdiction du glyphosate."

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'herbicide Roundup. 
L'herbicide Roundup.  (XAMAX / DPA / AFP)