Pesticides : de plus en plus de jardiniers sensibilisés

Le désherbage chimique sera abandonné dans les communes d'ici 2016. Dans les jardins, les passionnés apprennent à utiliser des techniques ancestrales.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Samedi dernier, des manifestations étaient organisées partout en France et dans le monde contre le géant américain des pesticides Monsanto. Une enquête de l'OMS a reconnu comme cancérigènes cinq pesticides. Pour un chercheur du CNRS de Roskoff, beaucoup de temps a été perdu. Les communes abandonnent le désherbage chimique. Cela sera obligatoire pour tous les espaces publics d'ici 2016.

Des techniques naturelles pour jardiner sans pesticides

Dans des jardins familiaux à Ris-Orangis dans l'Essonne, on n'utilise pas de pesticides. Sur six hectares, 250 jardiniers n'utilisent que des méthodes traditionnelles. Chacun échange ses petits secrets. "Du vinaigre blanc bien mélangé avec de l'eau pour faire fuir les araignées", conseille un homme. Pour lutter contre les chenilles qui ravagent le buis, un jardinier vaporise du bacille de Thuringe, une bactérie sans danger pour l'environnement. "Il n'attaque pas les abeilles ni ne détériore les sols", se félicite-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un fermier asperge de pesticides un champ le 24 juin 2014 à Vimy, près de Lens.
Un fermier asperge de pesticides un champ le 24 juin 2014 à Vimy, près de Lens. (DENIS CHARLET / AFP)