Normandie : pas de décharge dans le haras

La justice a décidé d'interdire le projet de décharge industrielle dans un prestigieux haras français de l'Orne

france 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Après trois ans de combat, c'est d'abord l'émotion qui l'emporte : Noëlle Sandoz, présidente de l'association Nonant Environnement et militante de la première heure, pleure de joie : "Je suis très heureuse de partager ça avec mes enfants", lâche-t-elle en sanglots au micro de France 3. Ce fut une lutte acharnée contre une vaste décharge de 6 000 mètres carrés à Nonant-le-Pin dans l'Orne, en plein cœur d'un des plus prestigieux haras français.

Rendez-vous au Conseil d'État

Les juges ont estimé que cette décharge présentait des risques pour la santé et l'environnement. La ministre de l'Écologie Ségolène Royal rend hommage à la ténacité des militants. "Cette victoire, vous la devez d'abord à vous-même. Vous n'avez jamais rien lâché", lance-t-elle. Ne rien lâcher, c'est ce que fait GDE, la société exploitante de la décharge, qui a décidé de saisir le Conseil d'État : une dernière bataille dans le bocage normand.
Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.