Morbihan : des militants bloquent un train de céréales, provoquant la colère des agriculteurs

Publié Mis à jour
Morbihan : des militants bloquent un train de céréales, provoquant la colère des agriculteurs
France 2
Article rédigé par
T.Paga, M.Beaudouin, P.Lacotte - France 2
France Télévisions

Un train de céréales a été bloqué, samedi 19 mars, sur les rails à hauteur de Noyal-Pontivy, dans le Morbihan. 1 500 tonnes de blé destiné aux animaux ont été déversées sur la voie. Le ministre de l’Agriculture, Julien de Normandie, juge l’action "irresponsable et inadmissible".

Samedi 19 mars, dans le Morbihan, un mur en parpaing, posé sur le chemin de fer, a bloqué un train transportant du blé pour l'alimentation animale. Les militants de "Bretagne contre les fermes usines" ont ensuite ouvert les trappes des wagons, déversant 1 500 tonnes de marchandises sur les rails. Ils se sont échappés avant l'arrivée des forces de l'ordre, sans interpellation. Presque tout le blé est perdu : environ 600 000 euros. Le collectif est connu pour des manifestations pacifiques. Ils revendiquent une action directe pour lutter contre "le système agricole intensif". "On n'ira jamais sur de la violence faite aux personnes", prévient Eli, militant.

Une vague d'indignations

L'action a suscité une vague d'indignation. La FNSEA, le principal syndicat agricole, dénonce un "gâchis", alors qu'avec la guerre en Ukraine, le marché des céréales risque d'être perturbé dans le monde entier. "Les mêmes qui dénoncent le gaspillage tous les jours sont en train de gaspiller 4 500 tonnes de céréales, c'est aberrant", fustige Thierry Coué, président de la FRSEA Bretagne. Le collectif militant promet d'autres actions dans les mois à venir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.