Modern Express : "Aucun risque de marée noire"

Le cargo Modern Express, dont le remorquage s'effectue difficilement, devrait s'échouer sur les plages landaises lundi 1er février. Carol Cuello est en direct de Cap-Breton (Landes).

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Si les dernières opérations de remorquage échouent lundi 1er février, le Modern Express devrait s'échouer sur les plages landaises. Carol Cuello, en direct de Cap-Breton (Landes), nous rappelle les risques d'un échouage.

Plan POLMAR mis en action

"La préfecture maritime rappelle qu'il n'y a aucun risque de marée noire. À titre de comparaison, en 2002, lors de la catastrophe du Prestige, il y avait eu 77 000 tonnes de pétrole qui s'étaient répandues sur les côtes, et là, dans le cas du Modern Express, il y aurait environ 300 tonnes de pétrole dans ses soutes, et celles-ci sont intactes", souligne le journaliste.

"Il y aura demain matin une dernière opération de remorquage et si celle-ci échoue, le navire sera accompagné jusqu'à son point d'échouage qui n'est pas encore connu précisément. Si au moment de l'échouage, il y avait des fuites de pétrole, un navire de dépollution serait déjà sur place et le plan POLMAR terre et mer serait mis en action", conclut le journaliste.
 
Le JT
Les autres sujets du JT
Le \"Modern Express\", cargo à la dérive dans le Golfe de Gascogne, photographié le 28 janvier 2016.
Le "Modern Express", cargo à la dérive dans le Golfe de Gascogne, photographié le 28 janvier 2016. (PREFECTURE MARITIME DE L'ATLANTIQUE / AFP)