Cet article date de plus de huit ans.

Les jardins de l'Élysée ouvrent leurs portes au public

Quelques centaines de personnes ont bravé le froid dimanche et foulé les pelouses des jardins de l'Élysée. Le palais présidentiel ouvre désormais ses grilles une fois par mois au public curieux et désireux de se promener le long de ses allées clairsemées.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Maxppp)

Buissons, fontaines, parterres, statues, bancs et allées s'étendent sur près d'un hectare et demi, le tout ordonné à l'anglaise dans un style végétal épuré. Cachés derrière la grille du Coq, les jardins de l'Élysée sont dorénavant accessibles au public chaque dernier dimanche du mois.

"Le
président de la République est ici grâce et avec les Français
", explique une conseillère du président. "L'Élysée est le lieu de décision d'État le
plus haut donc cela permet aux gens d'y être associés
" renchérit-elle. Jusque là seulement ouvert une fois par an pour les Journées du patrimoine, le "jardin des Français" a ainsi accueilli dimanche quelques centaines de visiteurs. Parmi eux, des familles, des touristes ou encore des promeneurs attirés par la foule. 

Dans la peau de François Hollande

Tous ont dû s'armer de patience : il fallait compter plus d'une heure d'attente pour passer le portail du site. Dans le froid, mais heureusement, sous un soleil automnal appréciable.

 Pour certains, selon leur heure d'arrivée, l'attente fut moins longue.

"Je suis content d'avoir franchi la grille du Coq,
devant laquelle je m'arrêtais souvent quand j'étais enfant
", raconte un habitant
de Vincennes qui regrette toutefois "le manque
d'animation
" et aurait apprécié "un peu de musique, sans faire
kermesse quand même
". 

Pas de musique mais en revanche une attraction incontournable : prendre la pose façon photographie officielle de François Hollande. 

Alors qu'une internaute déplore dans un tweet que ces jardins ne soient pas régulièrement accessibles, un promeneur remarque, blasé, qu'il y a "des parcs plus beaux en France ". "Mais enfin, comme ça, on peut voir à quoi servent nos impôts ", conlut-il. Pas sûr que ce soit le but !

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.