Le gouvernement annonce la fin définitive des forages en mer en France

L'exécutif a refusé de prolonger un permis de recherche au large des îles Eparses, un archipel français situé dans le canal du Mozambique.

Une plateforme pétrolière au large de la Guyane, le 17 septembre 2011. 
Une plateforme pétrolière au large de la Guyane, le 17 septembre 2011.  (JODY AMIET / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le gouvernement annonce, jeudi 20 février, avoir définitivement mis fin aux forages pétroliers maritimes en France, avec le refus de prolonger un permis de recherche au large des îles Eparses, un archipel français situé dans le canal du Mozambique.

Le gouvernement a "refusé de prolonger le permis exclusif de recherches en mer de 'Juan de Nova Maritime Profond', situé au large des îles Eparses", ont indiqué dans un communiqué commun Elisabeth Borne et Bruno Le Maire, ministres de la Transition écologique et de l'Economie. Avec cette décision, qui intervient un an après l'abandon du permis d'exploration offshore "Guyane Maritime", au large de la Guyane, "il n'y aura donc plus en France de forage d'hydrocarbures en mer", ajoutent les ministres.

L'exécutif avait fait voter en 2017 une loi interdisant la délivrance de tout nouveau permis de recherche d'hydrocarbures en France. Mais le texte n'étant pas rétroactif, cette interdiction ne s'appliquait pas aux permis d'ores et déjà déposés et à l'étude par le gouvernement. Entre 2017 et 2018, la France avait ainsi autorisé la poursuite de 18 projets d'hydrocarbures. 

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.