La candidate FN, Marine Le Pen, agite l'étendard de "la vraie écologie"

Lors d'une visite sur le marché de Noël des Champs-Elysées à Paris, lundi 19 décembre, Marine Le Pen, candidate du FN, s'est posée en chantre de la "vraie écologie". Elle a multiplié les attaques contre la candidate d'EELV à l'Elysée, Eva Joly.

Marine Le Pen (au centre) et Me Gilbert Collard (à droite) arpentent le marché de Noël des Champs-Elysées.
Marine Le Pen (au centre) et Me Gilbert Collard (à droite) arpentent le marché de Noël des Champs-Elysées. (FRED DUFOUR / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Lors d'une visite sur le marché de Noël des Champs-Elysées à Paris, lundi 19 décembre, Marine Le Pen, candidate du FN, s'est posée en chantre de la "vraie écologie". Elle a multiplié les attaques contre la candidate d'EELV à l'Elysée, Eva Joly.

En visitant lundi l'exposition "Age Magic" consacrée à l'avenir de la planète, au marché de Noël des Champs-Elysées, Marine Le Pen a dénoncé "l'incohérence des Verts". Elle a reproché aux écologistes d'Europe-Ecologie-Les-Verts d'être des "mondialistes" et les a trouvés "complètement à côté de la plaque".

"La relocalisation des industries et des activités est aussi un moyen de préserver notre planète", a assuré la candidate à l'Elysée, visiblement
soucieuse de concilier ses thèmes chers, réindustrialisation et protectionnisme, avec les préoccupations écologiques.

Un extrait des propos de Marine Le Pen

Voir la video

Les écologistes d'EELV sont des "mondialistes"

"Je trouve très incohérent le comportement des écologistes, qui sont des mondialistes, qui sont pour l'ouverture totale des frontières. Lorsqu'un yaourt ou un jouet a fait 15 000 ou 20 000 km pour arriver chez nous, c'est un véritable drame pour la planète", a-t-elle poursuivi, en attaquant les produits chinois. Ces produits seraient "beaucoup moins solides que ceux qui sont fabriqués ou qui étaient fabriqués en France", a-t-elle fait remarquer.

Mme Le Pen a aussi attaqué sur le thème du patriotisme d'Eva Joly, dont elle avait estimé qu'elle ne devrait pas se présenter à la présidentielle parce qu'elle n'était pas née en France, et dont Jean-Marie Le Pen moque volontiers l'accent nordique.

Eva Joly "méprise les réflexes patriotiques"

"Je pense que profondément, elle méprise les réflexes patriotiques que moi en ce qui me concerne j'encense", a déclaré la présidente du FN.

Elle a aussi accusé la candidate d'EELV de ne pas avoir dénoncé les affaires de corruption présumée dans le Pas-de-Calais. Samedi, Eva Joly
avait pourtant dénoncé les "mêmes processus délétères" dans les affaires "Takieddine, Karachi, Marseille, Liévin et Hénin-Beaumont".

Enfin, elle a trouvé "délirante" la proposition d'une semaine de travail à 32 heures, estimant que la candidature d'Eva Joly allait "finir par devenir un
véritable gag".

En remontant les Champs-Elysées, Marine Le Pen s'est arrêtée devant les stands d'artisans. Puis elle a salué le patron des forains français, Marcel Campion, qui l'avait invitée ce lundi. Ce dernier a précisé par la suite avoir invité l'ensemble des candidats à venir découvrir ce marché de Noël.