Cet article date de plus d'onze ans.

La 20e édition de la semaine mondiale de l'eau s'ouvre dimanche à Stockholm en présence de quelque 2.500 experts

Ils se pencheront notamment sur l'accroissement de la pollution de l'eau et la baisse de sa qualité, sujet principal cette année.La situation est inquiétante, selon l'Institut international de l'eau de Stockholm (SIWI), qui organise cette conférence annuelle du 5 au 11 septembre.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Image de Guanabara, baie du littoral brésilien de l'Etat de Rio de Janeiro, en 2005. (AFP - Vanderlei Almeida)

Ils se pencheront notamment sur l'accroissement de la pollution de l'eau et la baisse de sa qualité, sujet principal cette année.

La situation est inquiétante, selon l'Institut international de l'eau de Stockholm (SIWI), qui organise cette conférence annuelle du 5 au 11 septembre.

"La pollution de l'eau est en hausse au niveau mondial", indique l'institut, qui souligne que chaque jour, environ deux millions de tonnes de déchets d'origine humaine sont jetés dans les rivières, les fleuves, les lacs et les mers.

Et dans les pays en développement, pas moins de 70% des déchets industriels sont déversés directement dans les eaux sans avoir été traités, polluant sévèrement les ressources en eau potable.

"Le changement climatique concerne largement l'eau et il a de vastes conséquences sur la pollution de l'eau", souligne par ailleurs le directeur de la Semaine mondiale de l'eau, Jens Bergrena. Le réchauffement modifie les schémas climatiques et cause des inondations massives dans certaines régions et de sévères sécheresses dans d'autres, explique-t-il.

La FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, considère que dans les 15 prochaines années, 1,8 milliard de personnes vivront dans des pays ou des régions confrontées à un manque d'eau sévère, et que les deux tiers des habitants de la planète pourraient subir des pénuries d'eau.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.