Cet article date de plus de neuf ans.

L'ouragan Isaac menace la Louisiane

La tempête Isaac est devenue un ouragan de catégorie 1 et menace désormais la Louisiane, déjà touchée en 2005 par l'ouragan Katrina de catégorie 3. Le Centre national américain des ouragans (NHC) s'attendait à ce qu'Isaac touche terre mardi soir ou mercredi.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Jonathan Bachman Reuters)

Dans un message adressé de la Maison blanche, Barack Obama a encouragé mardi les habitants du littoral "à écouter les instructions des autorités locales, y compris si elles vous disent d'évacuer ". "Ce n'est pas le moment de provoquer le destin ou d'ignorer les avertissements officiels. Il faut prendre cela au sérieu x", a ajouté le président américain. Il avait déjà décrété lundi soir l'état d'urgence en Louisiane (sud), afin de permettre la mobilisation des ressources de l'Etat fédéral pour venir en aide aux autorités locales.

La tempête Isaac est devenue un ouragan de catégorie 1 en approchant de la Louisiane (sud des Etats-Unis), déjà touchée en 2005 par l'ouragan Katrina de catégorie 3, a annoncé mardi le Centre de surveillance des ouragans (NHC). Il s'attend à ce qu'Isaac touche terre mardi soir ou mercredi.

Le phénomène cyclonique, d'une largeur totale de 645 km, menace d'inondations et de vagues hautes les côtes de Louisiane, du Mississippi et de l'Alabama, trois Etats du Sud des Etats-Unis. Les autorités ont exhorté des milliers d'habitants des régions côtières à évacuer leurs domiciles, soulignant que le NHC attendait des vagues d'une hauteur de 3,6 mètres et jusqu'à 46 cm de pluie dans certaines zones. 

Systèmes de protection toujours pas terminés

Des crues de fortes ampleurs sont annoncées. Les vents et pluies charriés par le cyclone représenteront un test majeur pour les nouvelles digues mises en place dans la ville la plus peuplée de Louisiane, la Nouvelle-Orléans, après la catastrophe Katrina du 29 août 2005, qui avait fait plus de 1.800 morts et des milliards de dollars de dégâts. Mais une grande partie des projets destinés à renforcer la protection du site ne sont toujours pas achevés.

A titre de précaution, l'industrie pétrolière et gazière, très implantée dans la région, a interrompu près de 80% de sa production de brut dans le golfe du Mexique et 50% de la production de gaz naturel. La région représente environ 23% de la production pétrolière américaine, 7% de sa production gazière et 40% de la capacité de raffinage des Etats-Unis. 

Isaac a déjà fait au moins 22 morts en Haïti et République dominicaine au cours du week-end dernier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.