Nicolas Hulot annonce un plan sargasses de 10 millions d'euros pour la Guadeloupe

Ces algues brunes nauséabondes polluent les rivages.

Des sargasses ramassées à la pelleteuse sur la plage de Sainte-Anne en Guadeloupe, le 15 juin 2015.
Des sargasses ramassées à la pelleteuse sur la plage de Sainte-Anne en Guadeloupe, le 15 juin 2015. (MAXPPP)

Le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, a annoncé, lundi 11 juin en Guadeloupe, un plan de 10 millions d'euros contre les sargasses, ces algues brunes nauséabondes qui polluent les rivages. L'Etat prendra en charge près de 50% du financement de ce plan prévu sur deux ans (jusqu'en 2019). Le reste sera financé par l'Union Européenne et les collectivités, dont l'investissement sera à adapter en fonction des besoins. 

Des capteurs déployés et des données mises en ligne

Le plan comprend également le déploiement de 22 capteurs en Guadeloupe, mais aussi en Martinique, qui permettront de remonter les données d'échouages, de dégagement de gaz, et d'améliorer la surveillance, afin que les collectivités puissent émettre des bulletins quotidiens par exemple. L'ensemble des données seront mises en ligne sur un site en open data et participatif.

Enfin, une mission, dirigée par le sénateur Dominique Théophile, se rendra dans les îles voisines à la recherche de solutions de ramassage et de valorisation, mais aussi dans l'optique de favoriser une coopération régionale.