"À l’école, nous n’apprenons presque rien sur le développement durable" : la jeune militante Inga Zasowska veut bousculer la Pologne sur le climat

L'activiste participe notamment à la journée de grève mondiale pour le climat, vendredi, après avoir passé ses vendredis du mois de juillet assise devant le parlement de son pays pour interpeller la classe politique polonaise sur le réchauffement climatique.

La militante polonaise Inga Zasowska tient une pancarte appelant à faire grève pour le climat pendant les vacances, le 28 juin 2019 à Varsovie.
La militante polonaise Inga Zasowska tient une pancarte appelant à faire grève pour le climat pendant les vacances, le 28 juin 2019 à Varsovie. (JANEK SKARZYNSKI / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Le gouvernement polonais ne fait rien. On consomme toujours autant de charbon, et il n’y a pas de programme pour développer les énergies renouvelables", déplore Inga Zasowska. Un message qui tombe à pic alors que la journée du vendredi 20 septembre voit de nombreux écoliers faire grève partout dans le monde pour défendre le climat. La militante écologiste polonaise, elle, a passé ses vendredis du mois de juillet assise, durant des heures, devant le parlement de son pays.

C'est pourtant une jeune fille réservée qui nous accueille chez elle, en banlieue de Varsovie. Sa pancarte portée fièrement cet été ("la grève des vacances pour le climat") trône à côté d’elle. 

Elle se ne compare pas à Greta Thunberg

 l’école, nous n’apprenons presque rien sur le développement durable, poursuit-elle. C'est pour cela que j’ai décidé d’agir..." Mais Inga Zasowska ne se compare pas vraiment à son modèle, la Suédoise Greta Thunberg, à l’origine des grèves de l’école pour le climat. À 13 ans, la Polonaise a pourtant elle aussi créé un élan durant l’été. "Il y a eu d’autres grèves après moi, durant les vacances. Organisées par des jeunes dans d’autres villes de Pologne, rappelle l'adolescente. Quant à mon action devant le parlement, il y avait des gens qui m’ignoraient mais aussi d’autres qui, dès le premier jour, se sont joints à moi pour faire grève aussi. 

Seulement quelques politiciens sont venus, ceux de l’opposition, mais personne du parti au pouvoir.Inga Zasowkaà franceinfo

La jeune fille doit son engagement en grande partie à sa mère, militante pour le climat. Comme Greta Thunberg, Inga Zasowska est elle aussi accusée d’être instrumentalisée, ou d’être trop jeune pour pouvoir donner des leçons. Des critiques qui ne la touchent pas. Elle se rendra vendredi, avec ses amies, à la manifestation des jeunes pour le climat.