VIDEO. Royaume-Uni : Greenpeace lance des "travaux de fracturation hydraulique" chez Cameron

Des militants de Greenpeace, qui luttent conter l'exploitation du gaz de schiste, ont obstrué, avec des grilles, l'entrée de la propriété du Premier ministre, David Cameron.

GREENPEACE / YOUTUBE
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le gouvernement britannique veut lancer l'exploration controversée du gaz de schiste sur le territoire. "Nous mettons tout en œuvre pour le gaz de schiste", a déclaré le Premier ministre David Cameron, estimant que cette industrie "sera synonyme de davantage d'emplois et, de plus, d'opportunités et de sécurité économique".

Les écologistes de Greenpeace l'ont pris au mot, mercredi 4 juin, et se sont dirigés vers la propriété de David Cameron, dans le hameau de Dean, comté de l'Oxfordshire, pour y opérer une "fracturation hydraulique". Casques sur la tête et vestes de manœuvre sur le dos, ils ont placé des grilles devant la porte de la maison, simulant une préparation de chantier.

Une technique jugée polluante par les écologistes

Les militants de Greenpeace ont laissé leur message sur la grille de la demeure du Premier ministre britannique : "Nous nous excusons pour la gêne causée pendant que nous fracturons sous votre maison."

La fracturation hydraulique, qui consiste à créer des fissures souterraines en injectant un mélange d'eau, de sable et de produits chimiques à haute pression pour libérer les hydrocarbures de schiste, est jugée polluante par les écologistes. Elle est mise en œuvre aux Etats-Unis, mais interdite en France.

Une photo de Greenpeace montrant des militants clôturant la maison du Premier ministre britannique David Cameron, le 4 juin 2014.
Une photo de Greenpeace montrant des militants clôturant la maison du Premier ministre britannique David Cameron, le 4 juin 2014. (GREENPEACE / FRANCETV INFO)