Cet article date de plus de cinq ans.

Dunkerque : quand la chaleur d'une usine est recyclée pour chauffer la ville

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Dunkerque : quand la chaleur d'une usine est recyclée pour chauffer la ville
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Toute la chaleur dégagée par le site d'Arcelor Mittal de Dunkerque est récupérée et permet de chauffer plusieurs milliers de particuliers et de bâtiments publics.

La mairie, un hôpital, une piscine, l'université, un centre commercial, des logements: À Dunkerque, des centaines de bâtiments sont chauffés par un unique réseau de chaleur. Pas de fioul, pas de gaz, cette chaleur est récupérée dans le plus grand complexe sidérurgique de France, l'usine d'Arcelor Mittal. Ici, 6 000 ouvriers fabriquent sept millions de tonnes d'aciers par an.

Une chaleur récupérée

Le minerai de fer est cuit une première fois avant d'être fondu plus tard, la chaleur est extrême, le minerai incandescent. Quelques centaines de mètres plus loin, le minerai sort du four et  passe sous une installation colossale : le refroidissoir. Une hotte géante aspire l'air dégagé par le minerai brûlant. Une chaleur auparavant perdue, qui est désormais récupérée par un tuyau. Ainsi, l'énergie consommée pour fabriquer de l'acier est réutilisée pour le chauffage urbain. Une boucle de 40 kilomètres de canalisations souterraine qui traverse la ville de part en part. 

Réelles économies

Ce moyen de chauffage est particulièrement économique. Cette source de chaleur coûte 15 à 20% moins cher que le gaz ou le fioul. Pour les habitants bénéficiaires, la différence est appréciable. "Cela nous fait quand même une différence de 290 euros en plus dans notre porte-monnaie", explique Guy Bart, retraité.

 

 
 
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.