Cet article date de plus de neuf ans.

De nombreuses plages interdites après les grandes marées en Aquitaine

Lacanau-Océan, Biscarosse ou encore Montalivet sont concernées par ces fermetures, qui touchent de nombreuses plages des Landes et de la Gironde.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La plage de Mimizan (Landes) recouverte de déchets après les grandes marées, le 7 mars 2014. (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)

Pas de promenade sur ces sites, ce week-end. Plusieurs plages du littoral aquitain, des Landes et de Gironde en particulier, sont interdites d'accès ce week-end pour raisons de sécurité, à cause d'accès endommagés à la plage ou de masses de déchets amenés par les marées spectaculaires du week-end dernier. Les grandes marées et fortes houles du week-end et de lundi dernier n'ont fait ni victimes ni dégâts matériels graves sur le littoral aquitain, mais aggravé une érosion déjà poussée par les tempêtes et marées de janvier et février, avec un recul accru du trait de côte, et des promenades de front de mer ou accès aux plages endommagés ou détruits.

Dans les Landes

Les plages de Biscarosse, Mimizan, Lit-et-Mixe, Ondres et Tarnos (Landes) ont fait l'objet d'arrêtés municipaux d'interdiction, alors que le temps ensoleillé annoncé ce week-end était voué à attirer de nombreux promeneurs vers le littoral.

Ces interdictions tiennent à des accès ponctuellement dangereux à la plage, à des dunes creusées et fragilisées, et aux grandes quantités de déchets (bois, plastique, bidons) potentiellement dangereux, que les communes du littoral ont entrepris de nettoyer depuis plusieurs jours, selon la préfecture. D'autres communes landaises du littoral n'ont pas pris d'arrêté d'interdiction, mais édicté des recommandations d'éviter la plage ou conseils de prudence.

En Gironde

En Gironde, la station vedette Lacanau-Océan est interdite quelques jours pour assurer la sécurité des personnes, car les descentes à la plage ont été détruites. L'érosion de la dune "rend possible d'éventuels effondrements de sable" potentiellement dangereux, et le "maniement sans précaution" des déchets peut aussi s'avérer dangereux, a annoncé la mairie, jeudi. 

Une plage dévastée à Montalivet (Gironde), le 4 mars 2014. (  MAXPPP)

Une liste complète des plages girondines interdites d'accès n'était pas disponible en préfecture vendredi soir, mais selon le site Sud Ouest.fr, les plages de Carcans, Hourtin, Montalivet, Neaujeac-sur-Mer notamment, étaient visées.

Le maire de Lacanau a remercié les bénévoles qui se sont proposés pour nettoyer les plages, mais a rappelé que l'heure était au nettoyage du gros des déchets par engins mécaniques. Il a donné rendez-vous au public le mardi 11 mars pour le début d'un grande collecte manuelle, encadré par du personnel communal.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.