Cet article date de plus d'un an.

VRAI OU FAKE : l'option environnement d'Air France permet-elle un vol zéro carbone ?

Publié Mis à jour
SJT VOUF GREENWASHING AIR FRANCE
SJT VOUF GREENWASHING AIR FRANCE SJT VOUF GREENWASHING AIR FRANCE (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - A. Carré-Guillem, A. Gras, J.-P. Tarini, S. Segala
France Télévisions

Prendre l'avion sans être nocif pour la planète, c'est la promesse d'Air France à ceux qui souscrivent à l'option environnement au moment de leur réservation. Une méthode dénoncée dans une tribune publiée sur Reporterre.

Depuis 2022, il est possible de souscrire à une option environnement payante lors de la réservation d'un billet chez Air France. Par exemple, sur un Paris-New-York, l'empreinte carbone serait de 490 kilos selon la compagnie. Pour compenser ces rejets, il existe des options allant de 15 à 360 euros qui iront, selon l'entreprise, à la reforestation ou à la recherche de carburant durable. Air France promet donc un voyage sans carbone pour ceux qui mettent la main à la poche. Dans une tribune publiée sur Reporterre, les auteurs dénoncent du greenwashing, une technique de marketing consistant à utiliser des arguments écologiques trompeurs pour valoriser son image.

L'espérance de réduction future

Dans le viseur de la tribune, l'idée que planter un arbre pourrait équilibrer l'empreinte carbone. "Les émissions d'un voyage en avion, ça va être tout de suite, alors que la captation de CO2 va se faire pendant toute la croissance de l'arbre et tant qu'il reste en vie. On fait un pari sur l'avenir. On ne pourrait pas le faire sur les émissions de tout le monde entier, il n'y a pas assez de place sur terre", fustige Mathieu Jahnick, consultant chercheur en communication responsable. Air France propose également d'investir dans la recherche vers un carburant moins polluant, mais cette solution est très peu développée. Cette promesse d'un vol 0 carbone est donc basée sur l'espérance de réductions futures, mais les rejets de l'aviation ont un impact dès aujourd'hui.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.