Canicule : des records absolus de températures pourraient encore être battus, avertit Météo France

La journée de samedi doit être la plus chaude de cette vague de chaleur précoce. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une femme achète un ventilateur, à Marseille, en pleine vague de chaleur, vendredi 17 juin 2022.  (MAXPPP)

L'été n'a pas encore commencé, mais déjà la France étouffe sous une canicule intense d'une précocité inédite. Dans l'après-midi du samedi 18 juin, "il fera en général entre 38 et 41 °C sur l'Aquitaine, le Poitou-Charentes, le Centre-Val-de-Loire, l'ouest de la Bourgogne et l'Ile-de-France. Des pointes voisines de 42 °C sont même possibles localement sur le sud Aquitaine. Des records absolus de températures pourraient alors être battus", avertit Météo France dans son dernier bulletin samedi. 

Après une nuit étouffante, la journée de samedi doit être la plus chaude de cet éprisode de canicule précoce. Au total, 11 départements sont en vigilance rouge et 58 autres, de la région parisienne à la frontière allemande ainsi que de la Bretagne à la région lyonnaise sont dans l'orange. Samedi, la Haute-Garonne, le Tarn et le Tarn-et-Garonne, en rouge depuis la veille, sont repassés au niveau de vigilance orange, tandis que l'Aude est passée en vigilance jaune.

Un "marqueur du changement climatique"

Des records pour un mois de juin ont été battus vendredi dans au moins 11 communes, dont Carcassonne (Aude) avec 40,4 °C et Saintes (Charente-Maritime) avec 40  °C. Le thermomètre a atteint les 34,9 °C à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor) ou encore 35,5 °C à Dinard (llle-et-Vilaine). Deux records mensuels avaient déjà été battus jeudi. "C'est la vague de chaleur la plus précoce jamais enregistrée en France" depuis 1947, a souligné Matthieu Sorel, climatologue à Météo France, sur franceinfoIl y voit un "marqueur du changement climatique".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise climatique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.