Crédit d’impôt : ruée chez les menuisiers

Beaucoup de particuliers se ruent chez les professionnels pour changer leurs fenêtres et bénéficier encore du crédit d’impôt de 30 %. Une aide de l’État qui baissera dès le 1er janvier.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Après avoir longtemps hésité, Josette a décidé de changer ses fenêtres. Cinq double-vitrages entièrement neufs, posés il y a quinze jours. Quand elle a su que le crédit d’impôt de 30 % sur les fenêtres allait baisser, la retraitée s’est empressée de passer commande, elle qui pensait depuis longtemps à faire ces travaux dans son logement.

Hausse du chiffre d’affaire des professionnels

Au total, les travaux lui ont coûté plus de 5 000 euros. Avec le crédit d’impôt, elle a économisé 1 200 euros. Un crédit d’impôt qui diminuera bientôt. Il passera de 30% à 15% dès le premier janvier. Les spécialistes des fenêtres ont vu leurs commandes bondir juste avant la fin de l’année. Certains clients en profitent même pour réaliser des travaux supplémentaires tant qu’ils bénéficient encore de l’aide de l’État. Le chiffre d’affaires est en hausse pour les spécialistes. Une hausse due au contexte.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Si vous voulez changer fenêtres, volets ou porte d’entrée, vous n’aurez plus droit, entre le 1er janvier et le 30 juin prochain, qu’à un taux réduit de crédit d\'impôt de 15 %. 
Si vous voulez changer fenêtres, volets ou porte d’entrée, vous n’aurez plus droit, entre le 1er janvier et le 30 juin prochain, qu’à un taux réduit de crédit d'impôt de 15 %.  (PHOTO12 / GILLES TARGAT)