Climat : alors que Glasgow accueille la COP26, la famille royale est-elle écolo ?

Publié Mis à jour
Climat : au Royaume-Uni, hôte de la COP26, la famille royale est-elle écolo ?
FRANCE 2
Article rédigé par
M. Boisseau, L. Soudre, C. Madini, C. Dubrul - France 2
France Télévisions

Après le G20, les dirigeants se retrouveront à Glasgow en Écosse pour la COP26. Le climat sera donc le grand thème abordé lors de ce rendez-vous international. Mais la couronne, qui accueille sur ses terres ce sommet, est-elle écolo ? Une équipe de France Télévisions a réalisé un reportage sur les engagements de la famille royale.

La COP26 débute ce dimanche 31 octobre en Écosse. La famille royale est donc en première ligne pour que ce sommet sur le climat atteigne ses objectifs, notamment limiter la hausse des températures à 1,5 °C par rapport à l'époque préindustrielle. La famille royale a d'ailleurs rarement été aussi engagée sur les enjeux climatiques. À Londres, mi-octobre, William et Kate ont organisé une cérémonie de récompenses environnementales. Les invités ne sont pas venus en avion et ne portaient pas de tenue neuve.


Un train de vie peu économe


Ces dernières semaines, la famille royale multiplie les prises de position sur l'écologie. La Reine, avant de renoncer à se rendre à la COP26 pour des raisons médicales, avait critiqué les dirigeants des pays participants dans une conversation privée. "C'est agaçant quand ils parlent, mais n'agissent pas", avait-elle dit. L'amour de la famille Windsor pour les animaux et la nature n'est pas nouveau. Le prince Philip, décédé en avril dernier, a fondé WWF au Royaume-Uni et le prince Charles a fait de l'environnement le combat de sa vie. L'engagement des membres de la famille royale suscite aussi le scepticisme parce que leur train de vie privilégié est loin d'être économe.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.