COP26 : la Chine s'engage à atteindre la neutralité carbone "avant 2060"

Pékin s'engage également à atteindre son pic d'émissions "avant 2030".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un des bâtiments qui accueilleront la COP26 à Glasgow (Ecosse), le 1er septembre 2021. (EWAN BOOTMAN / NURPHOTO / AFP)

La contribution de la Chine, responsable de plus d'un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre, était très attendue. Le premier émetteur mondial de gaz à effet de serre a officiellement soumis jeudi 28 octobre ses nouveaux engagements climatiques, à trois jours de l'ouverture de la COP26 à Glasgow (Ecosse), a annoncé l'ONU. Dans cette "contribution nationale" révisée, Pékin s'engage à réduire l'intensité carbone (émissions de CO2 rapportées au PIB) de plus de 65% par rapport à 2005. Elle promet également d'atteindre son pic d'émissions "avant 2030" et la neutralité carbone "avant 2060"

La précédente contribution chinoise s'engageait à réduire son intensité carbone d'entre 60 et 65% d'ici 2030 et à atteindre son pic d'émissions "autour de 2030".

La Chine s'engage aussi à augmenter la part des combustibles non fossiles à 25% dans sa consommation, contre 20% dans sa précédente NDC, notamment avec l'augmentation de "sa capacité installée d'énergie solaire et éolienne à 1,2 milliard de kW d'ici 2030" et à augmenter son "stock" forestier de 6 milliards de mètres cubes par rapport à 2005.

Pour nombre d'observateurs, la contribution de Pékin n'est pas assez ambitieuse, alors que l'ONU a affirmé lundi que les engagements climat engrangés ces dernières semaines entrainaient toujours le monde vers un réchauffement "catastrophique" de +2,7 °C.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers COP26

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.