L'UE veut réduire de 37,5% les émissions de CO2 des voitures d'ici 2030

L'accord trouvé par les États membres de l’UE est ambitieux et se présente comme une nouvelle contrainte pour les constructeurs automobiles 

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

À Bruxelles, les États membres de l’Union européenne demandaient une réduction de 30% des émissions de CO2 des voitures neuves. Le Parlement voulait une baisse de 40%. La poire a été coupée en deux, ce sera finalement, à horizon 2030, une réduction de 37,5% des émissions. Ce compromis intervient deux jours après la fin de la COP24 en Pologne et l'échec de cette conférence sur le climat où aucune mesure de lutte contre le réchauffement global n'a été adoptée. Pour l'Europe, il s'agit à présent de se distinguer et d'afficher des ambitions claires. 

Les constructeurs automobiles inquiets 

Les membres de l'Association européenne des constructeurs automobiles sont vent debout. Ils dénoncent un objectif purement politique et une grave menace sur les emplois du secteur. Les défenseurs du climat se félicitent. Cette nouvelle législation implique que, d'ici 2030, environ un tiers des nouveaux véhicules fonctionneront à l'électrique ou à l'hydrogène. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les véhicules diesels émettent des oxydes d\'azote, des particules fines et du CO2, qui mettent en danger notre santé et la planète.
Les véhicules diesels émettent des oxydes d'azote, des particules fines et du CO2, qui mettent en danger notre santé et la planète. (DPA PICTURE-ALLIANCE / AFP)