Cet article date de plus de cinq ans.

COP21 : À Metz, c'est la forêt qui chauffe la ville

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
COP21 : à Metz, c'est la forêt qui chauffe la ville
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

La biomasse est utilisée dans la ville de Lorraine pour produire de l'électricité et chauffer une partie de la ville. Explications avec France 2.

L'orchestre national de Lorraine, les hôpitaux de la ville ou encore le centre Pompidou à Metz, tous sont chauffés au bois. Historiquement la ville de Metz ne se chauffait qu'aux énergies fossiles, mais depuis trois ans, cette centrale est alimentée par des copeaux de bois. Cette ressource naturelle, c'est la biomasse. "Le premier type de biomasse c'est du bois qui vient de la forêt, qui est broyé, dans un rayon de 100 kilomètres et puis en parallèle, on a du bois recyclé. C'est un bois recyclé et broyé qui vient des palettes et des caisses d'emballage", explique Laurent Umber, directeur de la centrale thermique de Metz-Chambière. En tout, 24 camions déversent quotidiennement 400 tonnes de bois, cette énergie verte qui émet peu de CO2.

Des prix stables

Les copeaux sont transportés jusqu'à la chaudière où ils sont brulés. En brulant, ils dégagent de la chaleur qui, au contact de l'eau, fabrique de la vapeur, développe le directeur. Une partie de cette vapeur produit 15% de l'électricité de la ville. Le reste chauffe 20 000 logements soit un tiers des besoins. Le recours à la biomasse, c'est aussi des prix stables toute l'année et une énergie qui se trouve non loin de là, dans la forêt de Moselle. À terme deux autres centrales thermiques devraient voir le jour dans la région. Un développement qui préoccupe les écologistes puisqu'il ne faut pas demander plus à la forêt que ce qu'elle peut fournir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.