Contrôle technique : le report qui fâche les garagistes

Le gouvernement a annoncé le report du nouveau contrôle technique sur les voitures. Dès le 1er janvier, les véhicules auraient dû subir des vérifications supplémentaires. Un renforcement du test réalisé grâce à un logiciel très onéreux que les garagistes ont été obligés d'acquérir. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les tests de pollution devaient se durcir au 1er janvier 2019. Et, dans ce centre de contrôle technique à Montpellier (Hérault), tout était prêt. La suspension de cette mesure a plutôt surpris. "On sait depuis très longtemps que certains investissements doivent être faits. Et aujourd'hui, à un mois de l'acte, tout est remis en cause, donc on verra", explique Stéphane Martinez, un garagiste habilité à effectuer des contrôles techniques.

Un investissement conséquent pour les professionnels

Les nouveaux appareils ont été remisés pour faire place aux nouveaux équipements, théoriquement obligatoires en janvier 2019. Et l'investissement est conséquent. Il faut compter 10 000 € pour chaque nouvelle machine. Selon les professionnels du secteur, le durcissement des contrôles techniques est une étape obligatoire pour diminuer le nombre de véhicules polluants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un garagiste sous une voiture, à Chateaubriant (Loire-Atlantique), le 19 juin 2015.
Un garagiste sous une voiture, à Chateaubriant (Loire-Atlantique), le 19 juin 2015. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)