Cet article date de plus de trois ans.

Chèvres, combinaisons de yoga et hélicoptères : comment des défenseurs de l'environnement tentent de faire revivre l'île de Redonda

Cette petite île, qui appartient à l'archipel d'Antigua-et-Barbuda, est complètement désertique depuis que des chèvres introduites par l'homme ont dévoré toutes les plantes qui y poussaient. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'île de Redonda est située à une cinquantaine de kilomètres de l'île principale d'Antigua-et-Barbuda.  (GOOGLE MAPS)

Connaissez-vous Redonda ? Ce petit îlot d'à peine 1,6 kilomètre de long est la troisième île d'Antigua-et-Barbuda, un archipel situé au nord de la Guadeloupe. Mais oubliez les plages de sable blanc et les ferries de touristes : personne ne vit sur Redonda, excepté des chèvres, des rats et quelques défenseurs de l'environnement qui campent sur place.

Un rocher au décor lunaire

Depuis quelques années, le gros rocher meurt à petit feu. Redonda est devenue complètement stérile à cause des chèvres à longues cornes apportées par l'homme il y a 300 ans. Elles ont dévoré pratiquement toutes les plantes qui boisaient l'île, transformant cette terre, autrefois luxuriante, en paysage lunaire. Maintenant qu'elles ont épuisé toutes les ressources de l'île, les chèvres meurent de faim, raconte la BBC (en anglais).

Une grande opération de déplacement

Pas question pour les autorités d'Antigua-et-Barbuda de laisser mourir les chèvres. "Elles meurent de faim sur Redonda et doivent être déplacées pour leur propre bien", a affirmé Astley Joseph, un responsable du département de l'Agriculture du pays, cité par l'ONG Fauna & Flora International (en anglais). Les défenseurs de l'environnement et les autorités locales ont donc décidé de déplacer ce troupeau de 75 animaux vers l'île principale de l'archipel, située à 50 kilomètres. 

Pour emmener les chèvres en hélicoptère – le seul moyen de transport qui permette de faire rapidement les voyages entre les îles –, les défenseurs de l'environnement ont dû redoubler d'imagination. Pour éviter qu'elles ne se blessent pendant le voyage, ils leur ont d'abord planté des flotteurs de natation (des "frites") sur les cornes. Et pour éviter tout mouvement de panique pendant le transfert, les amis des bêtes ont préparé des cagoules, cousues dans des combinaisons de yoga, qu'ils ont enfilées sur la tête des chèvres.

"La transformation va être incroyable"

Une partie du troupeau a été déplacée et une autre est sur le point de l'être, explique la BBC. Les 5 000 rats qui ont proliféré sur l'île seront, quant à eux, exterminés. "Je suis très excité à l'idée de voir comment la nature va renaître sur Redonda une fois que la menace des espèces invasives aura disparu, explique la biologiste locale Andrea Otto, citée par Fauna & Flora International. D'après ce que nous avons constaté sur les plus petites îles que nous avons restaurées, la transformation va être incroyable."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.