Cet article date de plus de deux ans.

Chauffage : des précautions d'entretien indispensables

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Chauffage : des précautions d'entretien indispensables
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Sur le plateau du 13 Heures, la journaliste Valérie Heurtel fait le point sur les précautions à prendre afin de veiller au bon entretien de votre système de chauffage.

Alors que le froid fait son retour en France, quelles sont les précautions à prendre en rallumant le chauffage ? "Si vous avez des convecteurs électriques, vous n'avez pas grand-chose à faire. L'idéal, c'est de nettoyer un peu le dessus, sinon ça va sentir le brûlé quand on les rallume. Pensez aussi à dégager tout ce qui traîne devant. Plus c'est encombré, moins les radiateurs peuvent chauffer", explique la journaliste Valérie Heurtel sur le plateau du 13 Heures.

Les chaudières à bois, au fuel ou à gaz, sont quant à elles plus contraignantes. "Quel que soit le type de chaudière, c'est le moment de la faire réviser, c'est obligatoire. Une fois par an, l'entretien doit être fait par un chauffagiste professionnel. Il va nettoyer le brûleur, vérifier qu'il n'y a pas d'émanation de monoxyde de carbone et optimiser les réglages. Ҫa va vous coûter entre 80 et 150 €. N'oubliez pas de demander une attestation d'entretien. Il faudra la garder deux ans. En cas de pépin, l'assurance peut vous la réclamer", ajoute-t-elle.

Une amende en cas de manquements

Il est également important de purger les radiateurs à eau chaude. "On peut le faire soi-même. Il suffit de dévisser la petite vis de purge. Ҫa les rend plus performants", assure la journaliste. Une fois la chaudière soumise à une révision, il reste une dernière chose à faire : "Si vous vous chauffez au bois ou au fuel, il faut ramoner une à deux fois par an. Ҫa consiste à nettoyer la suie qui encrasse le conduit. Si ça s'enflamme, le risque est de mettre le feu à toute la maison. Le ramonage est lui aussi obligatoire. Si vous ne le faites pas, vous risquez jusqu'à 450 € d'amende. Par un ramoneur, ça vous coûtera minimum 50 €. Il vous fera lui aussi un certificat qui vous couvre en cas de sinistre", conclut-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.