Martinique : la fragile biodiversité de l’île

L’urbanisation et la pollution en Martinique fragilisent grandement la biodiversité de l’île, avec 15% des espèces de la faune locale qui se retrouvent menacées.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Avec ses plages de sable blanc, ses mangroves et sa végétation tropicale, la Martinique est une mosaïque de paysages. L’île possède une richesse biologique unique, mais est en grand danger. Certaines espèces vivent en sursis. Sur la côte atlantique, la presqu’île de la Caravelle, parsemée de forêts, est un lieu d’inventaire. Avec des perches équipées de miroirs, des gardiens de l’environnement parviennent à observer les nus dans les cimes des arbres.

Un suivi régulier de la faune

"On va passer plusieurs fois, pour savoir à quel moment les espèces vont pondre, à quel moment on aura les œufs et à quel moment on aura les jeunes aussi. Et si entre les œufs et les jeunes, on a une disparition des œufs, cela voudra dire qu’il y a eu un échec de la reproduction", explique Christelle Berengern chargée de mission biodiversité dans le parc naturel régional de la Martinique. 


Le JT
Les autres sujets du JT
Vue aérienne de l\'anse d\'Arlet, en Martinique, le 1er avril 2020. 
Vue aérienne de l'anse d'Arlet, en Martinique, le 1er avril 2020.  (FREDERIC HEDELIN / ONLY FRANCE / AFP)