Environnement : quand la cueillette de glands permet de sauver les forêts

Publié Mis à jour
Environnement : quand la cueillette de glands permet de sauver les forêts
France 2
Article rédigé par
J.Mimouni, A.Gouty, A.Boulet - France 2
France Télévisions

Mercredi 19 octobre correspond au moment de la récolte des glands de chênes. Une pratique qui permet de sauver les forêts et qui participe à leur repeuplement, comme dans la forêt domaniale de Villefermoy en Seine-et-Marne.

Chaque année en automne, c’est une course contre-la-montre. Dans la forêt domaniale de Villefermoy (Seine-et-Marne), des ramasseurs trient les glands des chênes tombés au sol. "C’est important d’aller assez vite parce que les glands aussitôt tombés risqueraient de germer avec l'humidité et la chaleur de ces derniers jours. On risquerait d’avoir un gland qui a déjà germé et est impropre à la culture d’un plan par la suite", explique Emeric Dioudonnat de l’unité territoriale du Val-de-Seine. Les glands germés sont rejetés ainsi que ceux avec des petits trous, car ils sont attaqués par les vers.

Repeupler des parcelles vierges

Les glands ne sont pas choisis n’importe comment. Les agents étudient les arbres et leur robustesse. "Ce sont des arbres qui ont jusqu’à trois siècles d’ancienneté et s’il a déjà cet âge, c’est qu'il a vécu des incidents climatiques et les glands ramassés au sol vont permettre d’avoir des arbres résistants aux changements climatiques", déclare Renaud Trangosi, technicien forestier. Ils sont ensuite traités avant de rejoindre une pépinière en Normandie. Au bout de deux ans, retour à la forêt de Villefermoy, où les nouveaux chênes repeuplent des parcelles vierges.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.